Des tonnes de problèmes occupent l’esprit des étudiants : est-ce que je vais réussir mon année ? Comment vais-je payer mon loyer ? Pourquoi Mélissa ne répond-elle pas à mon SMS ? Est-ce qu’il reste de la sauce tomate pour ce soir ? Ne vous méprenez pas, nous ne sommes pas égocentriques, encore moins naïfs, nous nous soucions également de choses sérieuses ! Par exemple, la sécurité au sein de notre faculté.

udes_1967

Un étudiant passe 80% de son existence à l’école, lors de ses études. Autrement dit, l’école est l’endroit où il peut lui arriver le plus de choses, positives comme négatives. Nous nous sommes renseignés auprès des responsables pour savoir ce qui était entrepris au sein de l’organisme pour la sécurité des étudiants, et des autres personnes présentes.

J’ai été rassuré de savoir que chaque classe était équipée d’un extincteur. Bien que ce dernier serve souvent d’amusement pour les étudiants, il était bel et bien là pour assurer notre protection en cas d’incendie (note pour plus tard : arrêter de les déverser sur mes amis à chaque fin d’année.) Acheter extincteur est devenu chose facile et cela m’a permis de réaliser que mon appartement serait plus sécurisant si j’en acquerrai un…

Bien évidemment, l’école est équipée d’alarmes de type 4, que l’on active manuellement en cas d’incendie ou autre. Les alarmes type 4, nous les côtoyons depuis notre plus jeune âge : je me rappelle encore des simulations qui avaient lieu à l’école primaire (encore une occasion de s’amuser avec les copains…) L’alarme a la même sonnerie, que l’on soit dans un centre commercial ou une école, c’est fait exprès pour que tout le monde la reconnaisse et sache qu’il s’agit d’une urgence. On ne réfléchit jamais à cette question, mais tout est organisé pour que l’on prenne conscience des risques, très jeune.

SONY DSC
SONY DSC

L’infirmerie dispose également de tout ce qu’il faut en cas de problème, et les infirmières ont toutes reçu une formation aux premiers secours avant d’intégrer l’école. Rien n’est laissé au hasard, tout doit toujours être mis en place pour que chaque vie soit protégée : je trouve cela admirable.

Bien que beaucoup d’engagements soient pris par les institutions, je constate cependant qu’il y a beaucoup de chemin à faire. Je regrette par exemple que les cours de premiers secours ne soient pas inculqués dès le collège afin que tout le monde puisse sauver la vie de son voisin, sa sœur ou son collègue de travail sans paniquer. Autant que les détecteurs de fumée sont devenus obligatoires, j’aimerais que ce soit le cas pour les extincteurs également : tellement utiles, j’ai pourtant l’impression que personne n’en juge l’importance à domicile, au travail ou dans sa voiture…

En tant qu’étudiant, je suis prêt à m’investir plus pour la sécurité : et vous ?

Publicités